Designed and built with care, filled with creative elements

Haut
Image | Alt
  /  Accompagnement éducatif   /  Secret n°36 : Chacun son tour

Secret n°36 : Chacun son tour

Chacun son tour
ou
Comment partager du temps de qualité
avec chaque enfant accompagné?

En accompagnant 10 ou 15 enfants âgés entre 2 mois et 18 mois, je ressentais une frustration de ne pas pouvoir partager des moments de qualité
lors des temps de repas.

Les enfants venaient s’agripper aux barrières ou sur mes jambes,
de temps en temps ou souvent des pleurs comme bruit de fond.

Ce sentiment fût présent jusqu’au jour où
une collègue me proposa de repenser les temps de repas.

Instaurer des tours de rôle aux repas

Cette collègue me proposa d’instaurer des tours de rôle
en sus de l’accompagnement par référence et co-référence déjà existant.

Nous étions co-référentes de 7 enfants,
ainsi, nous avons organisé les temps de repas comme ceci:

Nous avons décidé ces horaires en fonction des habitudes des enfants.
Par exemple: Marcus arrivait tôt le matin (il se réveillait tôt et prenait son premier repas aux alentours des 6h00)
Les repas nous étaient livrés vers 10h15,
les premiers repas étaient donc proposés à 10h30.

Notre réflexion nous a amené à constater que,
nous-mêmes, avions faim tous les jours à la même heure
en fonction de nos habitudes et non en fonction de notre heure de petit déjeuner.

La mise en pratique

Nous avons établi un planning pour chaque jour
en fonction de nos horaires.

Chaque repas nous procédions comme ceci:
avant de nous installer avec l’enfant,
nous préparions l’assiette de l’enfant en nous basant sur la connaissance de l’enfant.
Puis nous nous installions dans l’espace repas avec l’enfant
(les enfants qui ne s’asseyaient pas nous leur donnions à manger sur nos genoux,
les enfants qui s’asseyaient étaient installés à table)

Je partageais ce moment de repas,
puis je changeais l’enfant,
et ensuite si l’enfant montrait des signes de sommeil,
je le couchais dans son lit.

Ainsi je passais 30 minutes de qualité et sans interruption avec l’enfant.

Nous avons observé ces temps de repas
et fait des points réguliers pour savoir si nous continuions avec ce fonctionnement.

Nos observations et analyses

Après 1 mois, les faits observables nous ont permis de relever que:

  • les enfants ne venaient plus s’agripper aux barrières
  • les pleurs avaient disparus
  • les connaissances que nous avions de chaque enfant étaient plus précises
  • nous pouvions partager des temps de qualité
  • les enfants semblaient plus sécurisés

J’ai ressenti une satisfaction de pouvoir enfin passer de partage de qualité avec chaque enfant.

Élément étonnant,
je me suis rendue compte que même si je ne donnais pas le repas
à chaque enfant,
je connaissais très bien les besoins, les signes de tous les enfants.
En effet, les partages riches de nos observations,
ont permis à chaque adulte de connaître chaque enfant.

Je tiens à ajouter,
qu’il est arrivé qu’un enfant, suite à des circonstances inhabituelles,
ait faim avant son tour,
ce jour-là, nous avons changé  les tours de repas.

Et que ces changements n’ont pas eu d’impact négatif,
les enfants ont été avertis,
leur comportement n’a pas changé.

GrÂce aux habitudes et à leur sécurité affective,
les enfants peuvent s’adapter à un changement de temps en temps.

Une bonne organisation doit permettre de s’adapter aux imprévus.

Poster un commentaire

*

code